Assurance auto, les pièges à éviter

assurance auto


L’assurance auto est une obligation
imposée à tout automobiliste, ou du moins, l’assurance au tiers qui indemnise des dommages matériels et corporels causés par l’assuré à des tiers.

Plusieurs types d’assurances sont proposées par les sociétés d’assurance et de la simple assurance au tiers, à l’assurance tous risques, les tarifs peuvent énormément varier et parfois, des pièges dans lesquels tombent les automobilistes font gonfler encore plus la facture.

Ne pas faire jouer la concurrence

Les tarifs des assurances varient beaucoup pour des contrats similaires. Les assureurs comptent sur la passivité des assurés pour augmenter leur chiffre d’affaires. Les tarifs proposés pour les nouveaux assurés sont alléchants mais lors du renouvellement de contrat, les prix augmentent et les assurés acceptent souvent ce fait avec résignation.

La loi Hamon permet à l’assuré de résilier son contrat quand il le souhaite à partir de la première année. Cette disposition vise à libérer l’assuré et à augmenter la concurrence. Si l’assuré fait comprendre à son assureur qu’il risque d’aller voir ailleurs, l’assureur le fera bénéficier de tarifs plus avantageux même au-delà de la première année.

Les garanties superflues

Les assureurs usent beaucoup de cette stratégie pour se démarquer de leurs concurrents. Inclure Assurance automobiledans le contrat de l’assurance auto des services supplémentaires, souvent inutiles, juste pour ajouter un trait dans la liste des services inclus par le contrat et donner au client une impression de prise en charge totale. C’est le cas de l’assurance zéro kilomètre ou l’assurance voiture de rechange, qui paraissent alléchantes à première vue mais qui s’avèrent souvent totalement inutiles vu les conditions draconiennes qu’il faut remplir pour y avoir droit.

Des garanties trop étendues

Lors du choix d’un contrat d’assurance, il est très important de bien choisir son niveau de couverture. Il ne faut prendre ni trop ni torp peu de garanties. Prendre des garanties inutiles ne fera qu’augmenter le prix de l’assurance. Par exemple, il est inutile d’assurer un jeune conducteur si tous les enfants ont quitté la maison. Une assurance tous risques pour une vieille voiture dépréciée est inutile et coûteuse. Et si l’assuré roule moins qu’avant, il serait peut-être temps de choisir une assurance au kilomètre qui sera dans ce cas bien plus intéressante.

Refuser toutes les franchises

Les assurés sont souvent réticents à accepter des franchises avec leurs contrats d’assurance auto, cette pratique leur donne une impression de solitude ou d’abandon par leur assureur, ce qui est dommage car elles font considérablement baisser les prix des assurances.

Au lieu de prendre une assurance qui couvre tous les risques même les petits tracas qui ne coûtent pas grand-chose à réparer, il est préférable de prendre une assurance moins chère, qui ne couvre que les grands risques qui peuvent déstabiliser l’équilibre financier de l’assuré et de prendre des franchises pour les petits soucis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *