Assurance habitation, les biens mobiliers

assurance mobilier

Les biens mobiliers sont garantis par la plupart des contrats d’assurance habitation en cours, mais le degré de couverture varie beaucoup d’une assurance à une autre, d’un contrat à un autre. En cas de sinistre, l’indemnisation peut se faire selon plusieurs types modalités et avant de choisir son assurance, l’assuré doit connaître certaines notions de base.

Les biens garantis par l’assurance habitationassurance habitation

Les bien garantis doivent appartenir à l’assuré ou à l’un des occupants de la maison comme les membres de la famille, ou à des personnes qui s’y trouvent (visite). Cette garantie couvre donc tous les meubles et objets qui se trouvent dans l’habitation, y compris les animaux domestiques. Les aménagements et embellissements comme un chauffage, une climatisation ou un revêtement sur les murs ou les sols ne sont habituellement pas couverts par l’assurance habitation sauf si une clause les concernant est comprise dans le contrat d’assurance.

Pour ceux qui travaillent à domicile, les matériels et objets servant à leur travail ne sont couverts qu’en cas de souscription à une extension de garantie pour les biens destinés à un usage professionnel.

Les taux d’indemnisation

proteger mobilierLors du calcul du montant de l’indemnisation, l’assureur applique un coefficient de vétusté à la valeur des objets détériorés ou volés. Ce coefficient dépend de différents critères : ancienneté du bien, durée de vie moyenne du bien, entretien…etc. Le calcul peut être fait par un expert mandaté par la compagnie d’assurance.
Certains contrats d’assurance garantissent un remplacement à neuf de tout équipement volé ou détérioré, ces contrats plus avantageux sont toutefois bien plus coûteux que les contrats classiques.

Les contrats d’assurance habitation comprennent le plus souvent des plafonds de garantie pour les meubles. Ce plafond limite le montant total lors du remboursement. Des franchises sont aussi appliquées et peuvent être cumulées aux montants déduits à cause de la vétusté des objets.

Les modes d’indemnisation

Trois modes de dédommagement sont proposés par les compagnies d’assurance. Lors de la signature du contrat, l’assuré peut choisir un remboursement à valeur d’usage qui est le régime le plus courant. Ce mode garantit le remboursement du prix de l’objet volé ou détérioré à son prix actuel après déduction de la vétusté. Le remboursement de la valeur à neuf est une option plus favorable permet d’obtenir le remboursement de la valeur de l’objet à son prix d’origine avec un abattement de la vétusté au-delà de 25%. Le rééquipement à neuf est la formule la plus avantageuse, elle garantit le remboursement de l’objet à sa valeur d’origine avec un abattement total de la vétusté même si celle-ci dépasse les 25%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *